Bullshit Jobs

No cover

David Graeber: Bullshit Jobs (French language, 2018, Les liens qui libèrent)

416 pages

French language

Published Sept. 5, 2018 by Les liens qui libèrent.

ISBN:
979-10-209-0633-5
Copied ISBN!

View on Inventaire

4 stars (3 reviews)

Bullshit Jobs: A Theory is a 2018 book by anthropologist David Graeber that argues the existence and societal harm of meaningless jobs. He contends that over half of societal work is pointless, which becomes psychologically destructive when paired with a work ethic that associates work with self-worth. Graeber describes five types of bullshit jobs, in which workers pretend their role isn't as pointless or harmful as they know it to be: flunkies, goons, duct tapers, box tickers, and taskmasters. He argues that the association of labor with virtuous suffering is recent in human history, and proposes universal basic income as a potential solution.

11 editions

A very interesting book about work

4 stars

It took me some time to enter into the Bullshit jobs book. At first, it appears as some leftist light essay. The book started when David Graeber wrote a first opinion piece about the fact that a significant percentage of the population is doing work that is useless to society and they know it. This first essay made a lot of noise, and some media made some polls : in UK, more than 35% of people say that they are doing a useless bullshit job. Based on these numbers and lot of testimonies, David Graeber wrote this book to elaborate on this concept. The first chapters appears as quite light : some definitions, some testimonies, some categories of bullshit job. Overall, I wasn't convinced : radically leftist but also pretty light theoretically, not real analysis of what is happening, no stats, everything described in a pretty broad context. But I …

J’ai tagué ce livre « Coup De Cœur » sur mon blog. Il me faudrait créer une étiquette « Indispensables ».

5 stars

Ce livre fait partie de ceux qui changent votre vision du monde ou qui corrigent ce que vous croyez savoir.
Le précédent livre m’ayant fait cet effet est « Tout sur l’économie (ou presque) ».

Avant de lire cet essai : * Je savais que des « jobs à la con » existaient, mais je pensais que c’était un peu anecdotique * Je croyais les « bullshit jobs » beaucoup plus répandus dans la fonction publique et les grosses administrations. * Je ne connaissais pas suffisamment les racines historiques, religieuses de la « valeur » ou des « valeurs » que l’on accorde au travail * Je croyais à la fable de l’efficience du capitalisme

Et bien cet essai : * S’appuie sur des témoignages pour illustrer son propos. Mais même une foule de témoignages n’est pas une preuve. Alors justement…
* Trouve des preuves de ce qu’il avance …

Review of 'Bullshit Jobs' on 'Goodreads'

4 stars

J’avais envie de lire depuis un moment ce livre, tiré du célèbre article du même auteur sur les « bullshit jobs » (les jobs à la con) qui avait fait beaucoup de bruit à l’époque de sa parution.

J’ai beaucoup aimé cet ouvrage, qui aborde frontalement une réalité vécue par beaucoup. Je dois tout de même avouer avoir survolé certains chapitres, en particulier les derniers. Non pas que leur contenu ne soit pas intéressant, bien au contraire, mais ils sont plus théoriques que les premiers et comme je m’interroge beaucoup depuis un moment sur mon rapport au travail, et à mon travail actuel en particulier, j’avais peur d’y retrouver de trop près mes préoccupations actuelles. Manque de courage peut-être, mais je suis persuadé que je reviendrai vers ce livre pour une lecture plus approfondie quand je m’y sentirai prêt.